19?? - Stanislaw Dubois

An 19??
Navire Stanislaw Dubois
Lieu Sur les îles Texel, Pays-Bas
Type de cargo En colis
Produits chimiques CARBURE DE CALCIUM, HYDROXYDE DE SODIUM en solution (< 33%), HYDROXYDE DE SODIUM solide, PEROXYDE DE DI-tert-BUTYLE

Résumé

Le Stanislaw Dubois, navire pour marchandises diverses battant pavillon polonais, avait chargé 857 tonnes de carbure de calcium en fûts et 955 tonnes de soude caustique en sacs dans le port de Gdynia/Gdansk, Pologne. Il avait ensuite embarqué, à Hambourg, un chargement de peroxyde organique inflammable (5,4 tonnes) et d'explosifs (5,6 tonnes). Ayant à son bord ces marchandises dangereuses ainsi que d'autres marchandises diverses, le navire a appareillé pour l'Asie du sud-est via Anvers (Belgique). Alors qu'il faisait route en mer du Nord, le navire a abordé le navire soudanais Omdurnan au large de l'île des oiseaux (Pays-Bas). L'abordage ouvrit une brèche de 7 m sur 7 m sur le côté bâbord du Stanislaw Dubois, un mètre au-dessus de la quille de bouchain. Les cales no 2 et no 3 ont été immédiatement envahies par les eaux. Le pavois, les panneaux d'écoutilles, le pont principal et la maison de mât ont également été endommagés. Une des cales envahies contenait 500 tonnes de carbure de calcium et 400 tonnes de cellulose. La cellulose s'est imbibée d'eau et a gonflé, exerçant des pressions contre les fûts à dessus amovibles contenant le carbure de calcium (voir la Figure 1 pour les fermetures typiques de fûts en métal à dessus amovibles) . Cette pression a soulevé les couvercles des fûts et le carbure de calcium est entré en contact avec l'eau.

Le carbure de calcium est un solide hydroréactif qui, lorsqu'il est dissous dans l'eau, émet de l'acétylène inflammable et hautement réactif. La limite d'inflammabilité inférieure de l'acétylène est de 2,5% et sa limite d'inflammabilité supérieure est de 81 à 100%. Il peut exploser en présence d'une source d'inflammation ou s'il est réchauffé. Du fait de sa triple liaison, l'acétylène réagit avec une vaste gamme de produits chimiques. C'est un gaz asphyxiant et un anesthésiant. Une inhalation de 100 000 ppm (10%) produit chez l'homme une légère intoxication; une inhalation de 200 000 ppm (20%) cause une intoxication plus prononcée; à 300 000 ppm (30%) il y a perte de coordination et à 350 000 ppm (35%), après une exposition de 5 minutes, il y a perte de conscience.

narratif

Le Stanislaw Dubois, navire pour marchandises diverses battant pavillon polonais, avait chargé 857 tonnes de carbure de calcium en fûts et 955 tonnes de soude caustique en sacs dans le port de Gdynia/Gdansk, Pologne. Il avait ensuite embarqué, à Hambourg, un chargement de peroxyde organique inflammable (5,4 tonnes) et d'explosifs (5,6 tonnes). Ayant à son bord ces marchandises dangereuses ainsi que d'autres marchandises diverses, le navire a appareillé pour l'Asie du sud-est via Anvers (Belgique). Alors qu'il faisait route en mer du Nord, le navire a abordé le navire soudanais Omdurnan au large de l'île des oiseaux (Pays-Bas). L'abordage ouvrit une brèche de 7 m sur 7 m sur le côté bâbord du Stanislaw Dubois, un mètre au-dessus de la quille de bouchain. Les cales no 2 et no 3 ont été immédiatement envahies par les eaux. Le pavois, les panneaux d'écoutilles, le pont principal et la maison de mât ont également été endommagés. Une des cales envahies contenait 500 tonnes de carbure de calcium et 400 tonnes de cellulose. La cellulose s'est imbibée d'eau et a gonflé, exerçant des pressions contre les fûts à dessus amovibles contenant le carbure de calcium (voir la Figure 1 pour les fermetures typiques de fûts en métal à dessus amovibles) . Cette pression a soulevé les couvercles des fûts et le carbure de calcium est entré en contact avec l'eau.

Le carbure de calcium est un solide hydroréactif qui, lorsqu'il est dissous dans l'eau, émet de l'acétylène inflammable et hautement réactif. La limite d'inflammabilité inférieure de l'acétylène est de 2,5% et sa limite d'inflammabilité supérieure est de 81 à 100%. Il peut exploser en présence d'une source d'inflammation ou s'il est réchauffé. Du fait de sa triple liaison, l'acétylène réagit avec une vaste gamme de produits chimiques. C'est un gaz asphyxiant et un anesthésiant. Une inhalation de 100 000 ppm (10%) produit chez l'homme une légère intoxication; une inhalation de 200 000 ppm (20%) cause une intoxication plus prononcée; à 300 000 ppm (30%) il y a perte de coordination et à 350 000 ppm (35%), après une exposition de 5 minutes, il y a perte de conscience.

Reprendre

Dans l'intention de le faire réparer, des remorqueurs arrivèrent pour remorquer le navire vers Rotterdam. Toutefois, étant donné le risque d'explosion, le navire se vit interdire l'entrée dans les ports des Pays-Bas ou dans un port quelconque de l'Union Européenne. De plus, à la suite de l'envahissement par les eaux, le tirant d'eau du navire avait augmenté d'environ 14 mètres, ce qui rendait également impossible son entrée dans tout autre port européen (voir Figure 2). Après 7 jours de négociations les autorités néerlandaises ordonnèrent le sabordage du Stanislaw Dubois. Avant d'être sabordé, le navire a été allégé de son fioul pendant que les navires de sauvetage le maintenaient à flot. Le navire est allé au fond, à 72 m de profondeur, à 90 milles marins au nord-ouest de l'île des oiseaux (Pays-Bas).

Dernière modification 2020-12-09T12:11:07+00:00