1974 - Yuyo Maru Nº 10

An 1974
Navire Yuyo Maru Nº 10
Lieu Baie de Tokyo, Japon
Type de cargo En vrac
Produits chimiques BUTANE, NAPHTHA essence lourde, PROPANE

Résumé

Le 9 novembre 1974, dans la Baie de Tokyo, Japon, le navire-citerne japonais Yuyo Maru No 10, transportant du GPL réfrigéré dans ses cuves à cargaison et de la naphte dans ses citernes latérales et sa citerne de réserve avant pour hydrocarbures de cargaison, a été frappé, approximativement au droit du travers de tribord de son étrave, par l'étrave du navire de charge libérien Pacific Ares. A la suite de cet abordage, le bordé extérieur de la citerne de réserve avant pour hydrocarbures de cargaison et la citerne latérale tribord no 1(toutes deux contenant la naphte) ont été percées. Cette brèche a permis à la naphte de s'écouler sur le Pacific Ares et dans la mer. La naphte a pris feu, tuant cinq des membres de l'équipage du Yuyo Maru No 10 et 28 membres du Pacific Ares.

narratif

Le 9 novembre 1974, dans la Baie de Tokyo, Japon, le navire-citerne japonais Yuyo Maru No 10, transportant du GPL réfrigéré dans ses cuves à cargaison et de la naphte dans ses citernes latérales et sa citerne de réserve avant pour hydrocarbures de cargaison, a été frappé, approximativement au droit du travers de tribord de son étrave, par l'étrave du navire de charge libérien Pacific Ares. A la suite de cet abordage, le bordé extérieur de la citerne de réserve avant pour hydrocarbures de cargaison et la citerne latérale tribord no 1(toutes deux contenant la naphte) ont été percées. Cette brèche a permis à la naphte de s'écouler sur le Pacific Ares et dans la mer. La naphte a pris feu, tuant cinq des membres de l'équipage du Yuyo Maru No 10 et 28 membres du Pacific Ares.

Reprendre

La lutte contre l'incendie a commencé une heure après l'abordage. Deux heures plus tard, tous les foyers d'incendie à bord du Pacific Ares étaient éteints. L'incendie à bord du Yuyo Maru No 10 a été attaqué avec de la mousse mais, malgré tous les efforts, l'incendie a continué à se propager à d'autres citernes de naphte. La chaleur de l'incendie a provoqué un dégazage des cuves de GPL et a fait fondre une soupape de sûreté et un joint d'étanchéité ainsi que les garnitures des joints de plusieurs tuyaux de dégagement et de lignes de sonde menant aux cuves de GPL. En fin de compte, tous les feux de naphte à bord du Yuyo Maru No 10 ont été maîtrisés; seul le dégagement de GPL par les soupapes de sûreté et les tuyautages endommagés par la chaleur ont continué de brûler. Pour la plupart des cas, il s'agissait de foyers réduits, localisés, avec un occasionnel embrasement.

Cinq jours après l'accident, la décision a été prise de remorquer le Yuyo Maru No 10 hors de la baie. Pendant le remorquage, de la naphte s'est déversée et l'incendie a repris. Le remorquage a été suspendu à ce moment-là; le navire se trouvait alors à environ 23 milles marins du littoral. Le navire a ensuite été remorqué plus au large et coulé par la Japanese Defence Agency.

Parce que cet incident est l'incendie le plus important et le plus dramatique à bord d'un transporteur de GPL, il est souvent cité en exemple pour illustrer les dangers que présentent ces navires. Etant donné que l'abordage n'avait compromis aucune des cuves contenant du GPL, il est fort probable qu'aucun incendie ne se serait déclaré si les cuves à naphte
avaient été vides ou remplies d'eau de ballast. L'incendie avait été essentiellement un feu de naphte. La seule partie de la cargaison mise en cause était la naphte du dégazage qui avait alimenté de petits foyers autour de l'écoutille de la cuve de cargaison. L'incendie de naphte n'avait jamais compromis l'intégrité des cuves à cargaison mais seulement endommagé les soupapes de sûreté, les joints d'étanchéité, etc., du circuit de chargement. Et, comme argument définitif, l'intégrité et la stabilité relatives du transporteur de LPG ont été démontrées par le fait que la Japanese Defence Agency n'a réussi à couler le navire qu'avec de grosses difficultés en faisant appel à des obus, des bombes et des torpilles.

Dernière modification 2020-12-09T12:11:03+00:00