1981 - Rafaela

An 1981
Navire Rafaela
Lieu Port de Mombasa, Kenya
Type de cargo En vrac
Produits chimiques SULFURE DE SODIUM (avec moins de 30% d'eau de cristallisation)

Résumé

Le 19 novembre 1981, pendant les opérations de déchargement dans le port de Mombasa, un incendie s'est déclaré à bord du cargo panaméen Rafaela. L'incendie a éclaté dans la cale no 4 qui contenait, entre autres, des marchandises diverses, des automobiles, des vêtements d'occasion, un peu moins de 100 fûts de sulfure de sodium et une quantité non spécifiée de produits chimiques comburants. Le Rafaela arrivait d'Europe septentrionale (son dernier port d'escale avait été Anvers) en route vers les ports de l'Afrique orientale.

narratif

Le 19 novembre 1981, pendant les opérations de déchargement dans le port de Mombasa, un incendie s'est déclaré à bord du cargo panaméen Rafaela. L'incendie a éclaté dans la cale no 4 qui contenait, entre autres, des marchandises diverses, des automobiles, des vêtements d'occasion, un peu moins de 100 fûts de sulfure de sodium et une quantité non spécifiée de produits chimiques comburants. Le Rafaela arrivait d'Europe septentrionale (son dernier port d'escale avait été Anvers) en route vers les ports de l'Afrique orientale.

Reprendre

En tant que marchandise dangereuse, le sulfure de sodium peut être transporté 1) anhydre, 2) avec moins de 30% d'eau de cristallisation, ou 3) hydraté avec au moins 30% d'eau. Dans les deux premiers cas, il figure dans la Classe 4.2 du Code IMDG parce que le solide est susceptible d'un réchauffement spontané dans des conditions normales de transport, ou de se réchauffer au contact de l'air et de s'enflammer. Il réagit avec l'eau pour produire du sulfure d'hydrogène, un gaz hautement toxique. Sous sa forme hydratée, il figure dans la Classe 8 du Code IMDG parce qu'il s'hydrolyse fortement dans une solution aqueuse et produit une réaction alcaline qui donne de l'hydroxyde de sodium.

Alors que l'incendie faisait rage, les fûts de produits chimiques ont explosé et propagé l'incendie dans la cale adjacente. Les brigades de pompiers du port et de la ville ont essayé, sans succès, d'éteindre l'incendie. Finalement, le navire a été transféré de son poste à quai dans le chenal de navigation où des remorqueurs de lutte contre l'incendie ont continué à déverser de l'eau dans ses cales. Le feu n'a été éteint que le 25 novembre. Etant donné les dommages causés par l'incendie, le navire a été déclaré une perte totale.

Dernière modification 2020-12-09T12:11:05+00:00