1991 - KORSNAS LI NK

An 1991
Navire KORSNAS LI NK
Lieu Au large des côtes anglaises, 10 milles nau
Type de cargo En sacs
Produits chimiques CHLORATE DE SODIUM

Résumé

Le ferry suédois Stora Korsnäs Link I était en route de la Suède vers Hartlepool en Angleterre lorsqu'un feu s'est déclaré dans la salle des machines. Des tentatives furent effectuées pour éteindre le feu en remplissant la salle des machines avec du CO2, mais elles se révélèrent infructueuses et l'équipage fut contraint d'arrêter les moteurs. L'équipage du bateau alerta les autorités du port le plus proche, Teeside, et demandèrent assistance. Des bateaux de sauvetage furent envoyés sur place et le personnel de secours embarqua sur le navire. Deux remorqueurs d'une entreprise locale de sauvetage arrivèrent et remorquèrent le bateau plus au large. L'incendie s'était alors propagé jusqu'au pont supérieur et le personnel de secours fut incapable de le maîtriser. Huit heures plus tard, l'entreprise locale de sauvetage avait contacté le propriétaire de la cargaison et réalisa que le bateau ne transportait pas uniquement divers produits forestiers mais aussi des produits chimiques potentiellement explosifs. Sur le pont inférieur 40 tonnes de chlorate de sodium étaient stockées dans deux containers en 40 sacs d'une tonne. Le chlorate de sodium (Classe 5) est un oxydant puissant solide qui se décompose par la chaleur en oxygène libre pouvant causer un feu ou une explosion au contact de combustibles. Quand ceci fut découvert, le navire fut rapidement abandonné. Une zone d'exclusion d'un mille fut établie et les remorqueurs quittèrent les lieux. Par la suite ils décidèrent malgré tout d'effectuer une nouvelle tentative pour récupérer la cargaison et un bateau équipé de matériel de lutte anti-incendie fut envoyé sur place. Il commença à envoyer de l'eau sur l'extérieur du navire afin de contrôler le feu. La tentative fut infructueuse et le feu se propagea aux autres ponts de cargaison les jours suivants. Le 8 novembre, une explosion se produisit près des containers de chlorate de sodium qui éventra la partie latérale du bateau, entraînant son retournement et son chavirement. Après quelques heures le bateau coula à une profondeur de 40 mètres. L'explosion ne provoqua aucune blessure mais souffla deux fenêtres sur le bateau de lutte anti-incendie.

narratif

Le ferry suédois Stora Korsnäs Link I était en route de la Suède vers Hartlepool en Angleterre lorsqu'un feu s'est déclaré dans la salle des machines. Des tentatives furent effectuées pour éteindre le feu en remplissant la salle des machines avec du CO2, mais elles se révélèrent infructueuses et l'équipage fut contraint d'arrêter les moteurs. L'équipage du bateau alerta les autorités du port le plus proche, Teeside, et demandèrent assistance. Des bateaux de sauvetage furent envoyés sur place et le personnel de secours embarqua sur le navire. Deux remorqueurs d'une entreprise locale de sauvetage arrivèrent et remorquèrent le bateau plus au large. L'incendie s'était alors propagé jusqu'au pont supérieur et le personnel de secours fut incapable de le maîtriser. Huit heures plus tard, l'entreprise locale de sauvetage avait contacté le propriétaire de la cargaison et réalisa que le bateau ne transportait pas uniquement divers produits forestiers mais aussi des produits chimiques potentiellement explosifs. Sur le pont inférieur 40 tonnes de chlorate de sodium étaient stockées dans deux containers en 40 sacs d'une tonne. Le chlorate de sodium (Classe 5) est un oxydant puissant solide qui se décompose par la chaleur en oxygène libre pouvant causer un feu ou une explosion au contact de combustibles. Quand ceci fut découvert, le navire fut rapidement abandonné. Une zone d'exclusion d'un mille fut établie et les remorqueurs quittèrent les lieux. Par la suite ils décidèrent malgré tout d'effectuer une nouvelle tentative pour récupérer la cargaison et un bateau équipé de matériel de lutte anti-incendie fut envoyé sur place. Il commença à envoyer de l'eau sur l'extérieur du navire afin de contrôler le feu. La tentative fut infructueuse et le feu se propagea aux autres ponts de cargaison les jours suivants. Le 8 novembre, une explosion se produisit près des containers de chlorate de sodium qui éventra la partie latérale du bateau, entraînant son retournement et son chavirement. Après quelques heures le bateau coula à une profondeur de 40 mètres. L'explosion ne provoqua aucune blessure mais souffla deux fenêtres sur le bateau de lutte anti-incendie.

Reprendre

De vaines tentatives furent effectuées pour contrôler l'incendie en utilisant le système fixe de CO2 de la salle des machines et de l'eau sur l'extérieur du bateau. Le manifeste de la cargaison ne comportait pas l'information adéquate ce qui conduisit à une situation très dangereuse dans la mesure où le personnel de sauvetage monta sur le bateau et essaya de combattre l'incendie sans être conscient du risque d'explosion. La seconde tentative pour maîtriser le feu était très risquée et il est heureux qu'aucune blessure ne fût à déplorer.
Le navire fut abandonné quand il fut découvert qu'il transportait des produits chimiques potentiellement explosifs.
Une zone d'exclusion d'une mille fut établie.

Dernière modification 2020-12-09T12:11:22+00:00