1992 - Styrene Barge

An 1992
Navire Styrene Barge
Lieu Wax Lake Spillway, Louisiana, USA
Type de cargo En Vrac
Produits chimiques STYRENE monomère

Résumé

Le 26 janvier 1992, deux barges entrèrent en collision sur la voie navigable intra costale proche du lac Wake en Louisiane. Une des barges était remorquée par le remorqueur De Lasalle et l'autre par le remorqueur Scaup. La barge tirée par De Lasalle transportait un réservoir de cargaison de 340 000 litres de styrène. Le styrène (Classe 3) était transporté dans des réservoirs ; c'est un liquide inflammable, qui produit des vapeurs irritantes, est susceptible de polymériser s'il est contaminé ou exposé à la chaleur ; TLV 20 ppm ; IDLH 700 ppm ; polluant marin. La collision provoqua une brèche dans le réservoir et le styrène commença à s'échapper. La barge fut détachée du remorqueur et s'enfonça au-dessous du niveau de l'eau, ce qui provoqua une augmentation de la fuite de styrène. Le styrène se répandit très rapidement et en quelques minutes il avait commencé à se déplacer vers l'aval. La voie navigable fut fermé à quelques kilomètres du déversement et des barrages furent déployés pour stopper la progression du styrène. Le styrène est un liquide clair et incolore, seule l'odeur forte indiquait où il se répandait. Plus tard on découvrit pourtant que le styrène pouvait être facilement contrôlé par FLIR (forward-looking infrared imager). Le styrène atteignit la berge sud et contamina le sol. Une partie polymérisa et forma des amas avec les limons et d'autres solides, ce qui la fit couler. Par la suite ce polymère immergé fut rejeté sur la rive par les vagues. On tenta au début de le récupérer à l'aide d'un écrémeur à ceinture oléophile, mais la ceinture fut dissoute par le styrène et on s'aperçut que pour l'utiliser il était d'abord nécessaire d'épandre de la mousse de tourbe sur le styrène. La majeure partie fut donc réalisée par ramassage mécanique avec des camions d'aspiration montés sur des barges. Les opération durèrent presque un mois et s'achevèrent fin février 1992.

narratif

Le 26 janvier 1992, deux barges entrèrent en collision sur la voie navigable intra costale proche du lac Wake en Louisiane. Une des barges était remorquée par le remorqueur De Lasalle et l'autre par le remorqueur Scaup. La barge tirée par De Lasalle transportait un réservoir de cargaison de 340 000 litres de styrène. Le styrène (Classe 3) était transporté dans des réservoirs ; c'est un liquide inflammable, qui produit des vapeurs irritantes, est susceptible de polymériser s'il est contaminé ou exposé à la chaleur ; TLV 20 ppm ; IDLH 700 ppm ; polluant marin. La collision provoqua une brèche dans le réservoir et le styrène commença à s'échapper. La barge fut détachée du remorqueur et s'enfonça au-dessous du niveau de l'eau, ce qui provoqua une augmentation de la fuite de styrène. Le styrène se répandit très rapidement et en quelques minutes il avait commencé à se déplacer vers l'aval. La voie navigable fut fermé à quelques kilomètres du déversement et des barrages furent déployés pour stopper la progression du styrène. Le styrène est un liquide clair et incolore, seule l'odeur forte indiquait où il se répandait. Plus tard on découvrit pourtant que le styrène pouvait être facilement contrôlé par FLIR (forward-looking infrared imager). Le styrène atteignit la berge sud et contamina le sol. Une partie polymérisa et forma des amas avec les limons et d'autres solides, ce qui la fit couler. Par la suite ce polymère immergé fut rejeté sur la rive par les vagues. On tenta au début de le récupérer à l'aide d'un écrémeur à ceinture oléophile, mais la ceinture fut dissoute par le styrène et on s'aperçut que pour l'utiliser il était d'abord nécessaire d'épandre de la mousse de tourbe sur le styrène. La majeure partie fut donc réalisée par ramassage mécanique avec des camions d'aspiration montés sur des barges. Les opération durèrent presque un mois et s'achevèrent fin février 1992.

Reprendre

La voir navigable fut fermée à quelques kilomètres du déversement.
Des barrages furent déployés pour arrêter la propagation du styrène.
Surveillance / contrôle de la propagation du styrène par FLIR.
Action sur la berge, principalement par ramassage mécanique à l'aide de camions d'aspiration montés sur des barges.
Les opérations durèrent presque un mois et se terminèrent fin février 1992. Toutefois, la lutte contre cette incident fut tardive et pas assez efficace. Il fallut trois jours pour établir un plan de monitorage de la zone, et pendant ce temps une grande partie du déversement s'était déjà déposée sur la rive. L'utilisation des ceintures oléophiles sur l'écrémeur aurait évidemment dû être prévue. L'emploi du FLIR pour détecter le styrène s'est avéré être un outil excellent.

Dernière modification 2020-12-09T12:11:23+00:00